Nicolas Tardy

Nicolas Tardy, natif de France, était meunier et propriétaire d'un moulin à farine dans l'arrondissement de Roman, canton dit Péage, dans la Drôme. Marié avec Philomène Audrapt, ils eurent au moins six enfants.

En 1906, Nicolas et trois de ses enfants, Augustine, Joseph-Constant et Ulysse ainsi que le fils d'Augustine, Henri Tardy âgé de onze ans, arrivent au Québec, engagés pour une période de cinq ans comme défricheurs pour coloniser au nord de Mont-Laurier, comté de Labelle, à 22 miles au nord de la ligne de chemin de fer.

A ce moment-là c'était la misère noire dans ce milieu. Après le stage de cinq ans, les Tardy viennent à Montréal et s'installent dans l'est de la ville. Les cours du Canadien Pacifique étaient en plein développement, causant une rareté de logements. Ils se lancent donc dans l'achat de terrains et la construction de maisons.

Après quelque temps, Nicolas décide de retourner en France avec Ulysse qui était trop jeune pour demeurer seul ici. Mais Joseph, Augustine et son fils restèrent au Canada. Plus tard, en 1912, après son service militaire, Ulysse revient au Canada sur un navire français, le Niagara, le premier navire à traverser l'Atlantique après le naufrage du Titanic. Il s'installe à Sturgeon-Falls en Ontario, sur une ferme où naîtront tous ses enfants; mais en 1930 lui et toute sa famille reviennent à Montréal.

Aujourd'hui, la plus grande partie de la descendance de cette branche Tardy se retrouve à Montréal et aux environs.