Jean-Baptiste Tardif

L'origine exacte de cette branche des familles Tardif est inconnue. Lors du mariage de Jean-Baptiste Tardy avec Léocadie Marin à Rimouski, le 20 août 1833, le curé de la paroisse de Saint-Germain de Rimouski, dans son registre de l'état civil, ne mentionne pas le nom des parents de l'époux, tel que requis. Cela est significatif bien souvent d'une situation particulière que l'on ne tient pas à révéler. Voici l'acte de mariage dans son entier:

"Le vingt août 1833, après la publication de trois bans de mariage faite aux prônes de nos messes paroissiales pendant trois dimanches consécutifs, entre Jean-Baptiste Tardy, majeur, domicilié en la paroisse de Ste-Cécile d'une part, et Léocadie Marin, fille majeure de Bernard Marin, cultivateur, et de feue Modeste Duplessis ses père et mère de la paroisse de Ste-Cécile d'autre part, le consentement des parents obtenu et ne s'étant découvert aucun empêchement au dit mariage, nous, soussigné prêtre-curé de Rimouski, avons reçu leur mutuel consentement selon la forme prescrite par notre mère la Sainte Eglise catholique et ce, en présence de Jean-Charles Pelletier, d'Hyacinthe Côté amis de l'époux et de Pierre Michaud cousin de l'épouse, lesquels avec les conjoints, ont tous déclaré ne savoir signer."

Michel Ringuet, ptre.

Il est spécifié dans cet acte de mariage que le consentement des parents a été obtenu. Cependant non seulement les parents de Jean-Baptiste ne sont pas mentionnés mais il n'y a aucun Tardif de sa famille comme témoin.

Nous savons que ce couple a eu au moins sept enfants:

  • Jean-Baptiste: né le 31 août 1834. Parrain: Jean-Baptiste Marin; marraine: Esther Bourque.
  • Théodore: né le 31 juillet 1836. Parrain: Nicolas Bouchard; marraine: Célestine Parent. Décédé le 26 et inhumé le 28 avril 1837. Témoins: Hyacinthe Côté et Louis Desrosiers.
  • Thomas: né le 29 avril 1838. Parrain: ? Rivard; marraine: Marie Langis. (On indique que le père est absent et le nom est donné comme Tardy)
  • Fortunat (Ferdinand): né le 20 octobre 1840. Parrain: Sifroy Marin; marraine: Marie Gagnon.
  • Alexandre: né le 1er septembre 1843. Parrain: Alexandre Pineau; marraine: Esther Fortier.
  • Marie-Caroline: née le 6 janvier 1847. Parrain: Firmin St-Jorre dit Sergerie; marraine: Marie Rouleau.
  • Marie-Hermine: née le 28 avril 1850. Parrain: Joseph Ouellet; marraine: Domitille Devaux. Décédée le 17 et inhumée le 19 novembre 1861 à Ste-Cécile-du-Bic, âgée de onze ans. Témoins: Arthur Chamberland et Alphonse Pinel.

On peut s'étonner qu'aucun Tardif ou Tardy n'ait été parrain ou marraine des enfants de Jean-Baptiste Tardy.

Pour essayer d'y voir plus clair, nous avons scruté les actes de mariage des enfants de Jean-Baptiste et quelques actes notariés que ce dernier a passés dans l'espoir de trouver quelques indications sur sa famille Tardif. Résultat de cette étude:

  • 20/06/1859: mariage de Thomas Tardif, fils mineur de Jean-Baptiste Tardif et de Léocadie Marin. Aucun Tardif n'est témoin.
  • 10/01/1865: mariage de Ferdinand Tardif, fils majeur de Jean-Baptiste Tardif journalier et de Léocadie Marin de cette paroisse. Aucun Tardif n'est témoin.
  • 11/10/1865: mariage de Thomas Tardif veuf de défunte Henriette Beaulieu Aucun Tardif n'est présent.
  • 25/04/1870: mariage d'Alexandre Tardif, fils majeur de Jean Tardif et de Léocadie Marin. Témoin: Jean (Jean-Baptiste) Tardif.
  • 21/05/1870: réhabilitation du mariage d'Alexandre Tardif et d'Elisabeth Litalien, s'étant découvert une parenté de consanguinité du 3 au 4 entre les parties. Aucun Tardif n'est témoin.
  • 13/08/1874: mariage de Ferdinand Tardif, veuf majeur d'Obéline Deschênes. Aucun Tardif n'est témoin.
  • 19/08/1878: mariage de Caroline Tardif fille majeure de Jean-Baptiste Tardif, journalier, et de Léocadie Marin. Témoin: Jean-Baptiste Tardif, père de l'épouse.

Aucun Tardif autre que Jean-Baptiste lui-même ne fut témoin officiel à l'un ou l'autre de ces mariages. Jean-Baptiste lui-même n'est témoin que deux fois en 1870 et en 1878. Où était-il au baptème de ses enfants et aux mariages de Thomas (1859 et1865), Ferdinand (1865 et1874), Alexandre (réhabilitation 1870)? Il est raisonnable de penser qu'il était probablement seul et qu'il n'avait aucun parent Tardif dans la région.

Quant aux actes notariés, un seul le concernant a été retrouvé. Cet acte - Vente de droits successifs mobiliers par Jean-Baptiste Tardif, Léocadie Marin et autres à Bernardin Marin - a été passé devant le notaire Pierre Gauvreau qui a exercé sa profession à Rimouski entre les années 1822 et 1861. Là encore il n'y a aucune mention de Tardif. Plusieurs actes ont été passés par un autre Jean-Baptiste Tardif, marié à Josephte Dubé le 27 octobre 1834, également de St-Germain de Rimouski. Ce Jean-Baptiste était le fils de Raphaël Tardif et de Judith Boucher de Kamouraska et non ce Jean-Baptiste qui nous intéresse ici.

Mentionnons en terminant que ce n'est que dans l'acte de mariage de Jean-Baptiste et dans celui du baptème de son fils Thomas que leur nom est épellé Tardy. Dans tous les autres actes lui et ses enfant sont appelés Tardif.

Dans l'état actuel de nos recherches, nous devons conclure qu'il est impossible pour le moment de déterminer l'origine de ce Jean-Baptiste Tardif marié à Léocadie Marin. On peut difficilement affirmer qu'il fut un enfant adopté par une famille Tardif, car si tel avait été le cas, il y aurait eu certainement des Tardif de la famille adoptive comme témoins aux différentes démarches civiles et religieuses qui ont parsemé sa vie et celle de ses enfants. Il est peut-être un descendant d'Olivier: l'avenir nous le confirmera peut-être. Il est aussi fort possible qu'il ait été un étranger qui aurait adopté le nom de Tardif.