Partenaires et présidents

Claudette Tardif

 

Claudette Tardif
Présidente d'honneur

C’est avec grand plaisir que j’accepte d’être présidente d’honneur du Comité du Mémorial Olivier Le Tardif. Je suis très fière de faire partie de la grande famille Tardif d’Amérique. Je me réjouis de voir s’élever un monument à notre ancêtre, lui qui mérite notre admiration, notre reconnaissance et notre générosité, lui qui n’a pas ménagé son temps, son argent et sa santé pour la survie de la Nouvelle-France.

signature claudette

L’honorable Claudette Tardif, née le 27 juillet 1947 en Alberta, est une sénatrice de cette province, une enseignante franco-albertaine, et une ex-doyenne de l’Université de l’Alberta. En 2005, le Premier ministre Paul Martin la choisit comme sénatrice. Claudette Tardif est aussi une militante de longue date des droits linguistiques des minorités, en particulier pour les minorités francophones des provinces canadiennes et les minorités métisses. En 2011, elle a reçu la distinction de l’Ordre des francophones d’Amérique. Et tout récemment, en février 2016, elle a été décorée du grade d’Officier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur, précisément pour son implication constante en faveur de la culture et de la langue françaises.


Marc-André Tardif

 

Marc-André Tardif
Président fondateur

En 1989, j’ai eu l’immense privilège, avec une vingtaine de Tardif et conjointes-conjoints, de fonder l’Association des Familles Tardif d’Amérique. C’était le début d’un grand rêve : Faire connaître et aimer notre remarquable ancêtre Olivier Le Tardif, ainsi que sa nombreuse descendance. En 2016, épaulé par un Comité dynamique, nommé par l’Association des Familles Tardif, et encouragé par des centaines de Tardif, conjointes-conjoints, amies-amis du Québec, du Canada et des États-Unis, j’ai l’insigne honneur de promouvoir le couronnement du rêve initial par l’érection de la statue Oliver Le Tardif à Château-Richer.

Que l’on érige des monuments à des personnalités tels que Champlain, Maisonneuve et Jeanne Mance, rien de plus sain. Cependant, ce qu’ils ont réalisé ne s’explique que par un appui constant de ceux et celles qui les ont accompagnés et soutenus. Ces derniers ne pourraient-ils pas avoir eux aussi des monuments? C’est le cas de notre ancêtre Olivier Le Tardif qui, durant 47 ans, aida les fondateurs et leurs successeurs, avec fidélité et loyauté, au péril de sa vie (dangers de la mer et des Iroquois) au point que l’on puisse aussi le considérer comme l’un des fondateurs de la Nouvelle-France.

Bien sûr qu’un tel héros mérite un monument durable et imposant, pérennisant sa mémoire et son exemple. La générosité de nos dons marquera la reconnaissance de tout un peuple. Marc-André Tardif

Marc-André Tardif est l’initiateur de ce mémorial, il est aussi le président fondateur de l’Association des Familles Tardif d’Amérique et l’auteur du roman historique « Monsieur Olivier ».


Frédéric Dancause

 

M.Frédéric Dancause
Maire de la ville de Château Richer

« Devenir partenaire pour la mise en place du Mémorial d’Olivier Le Tardif, fondateur même de la ville de Château-Richer, est pour nous un réel honneur. Soyez assurés que nous saurons prendre soin de ce bronze massif qui animera avec fierté le noyau villageois de la ville de Château-Richer. En attendant cet événement historique, la ville de Château-Richer sera toujours heureuse d’accueillir les membres de l’Association des Familles Tardif d’Amérique à l’occasion de leurs rassemblements, comme ce fut le cas lors du 25e anniversaire de leur association, le 5 septembre 2015.»

 

 


jacquesblais

 

M. Jacques Blais
Président de la Société du patrimoine et d'histoire de la Côte de Beaupré et de l'Île d'Orléans

« Olivier Le Tardif est sans contredit un personnage marquant de notre histoire nationale. Il a largement contribué à peupler la Nouvelle-France. Il fut le premier seigneur de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans. Il fut aussi responsable de l’administration de la justice, étant juge prévôt de notre territoire. Pour la Société du patrimoine et d’histoire, il est donc tout à fait normal de lui rendre un hommage particulier et de lui réserver une place d’honneur à Château-Richer, cette municipalité pour laquelle il a tant fait. »